Didier Nadeau | Théâtre
Didier Nadeau, photographe, Marseille, France.
Didier Nadeau, photographe, Marseille, France
15387
page-template-default,page,page-id-15387,page-child,parent-pageid-12,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,qode-title-hidden,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-child-theme-ver-9.4,qode-theme-ver-9.5,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2.1,vc_responsive

Théâtre

Antigone of Shatila

Friche la Belle de Mai Ι Marseille, France

Et si de la tragédie pouvait naître l’espoir ? C’est à la lumière de ce qu’elles ont vécu qu’Omar Abusaada a proposé à dix-sept refugiées syriennes au Liban de revisiter l’histoire d’Antigone. Sur le plateau, elles sont dix-sept à donner corps et âme au projet du metteur en scène. Deux mois durant, dans le camp de Chatila, elles se sont familiarisées avec le théâtre et l’œuvre de Sophocle. À toutes, la fille d’Œdipe est apparue comme une sœur. Comme elle, elles ont perdu un frère, un mari ou un fils. Comme elle, elles se sont élevées contre l’autorité et l’injustice.

Avec beaucoup d’habileté, Omar Abusaada met en parallèle leurs parcours. Au texte originel se mêlent les drames personnels, documentant une situation que ne traduit aucun chiffre. Mais cette Antigone of Shatila vaut aussi par la force de ses interprètes, qui trouvent dans la pièce un nouveau souffle. À travers les âges et les continents, le courage d’Antigone continue de briller et, tel un phare, de percer le brouillard.