Didier Nadeau | Nous tournons en ronddans la nuit
Didier Nadeau, photographe, Marseille, France.
Didier Nadeau, photographe, Marseille, France
15806
page-template-default,page,page-id-15806,page-child,parent-pageid-14,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,qode-title-hidden,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-child-theme-ver-9.4,qode-theme-ver-9.5,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2.1,vc_responsive

Nous tournons en rond dans la nuit

Film de Marie Chéné et Didier Nadeau

Réalisation 2016 Ι 11,32 min.

Film muet en boucle

La nuit, à Marseille, les voitures qui arrivent du cours Pierre Puget ou de l’avenue de la Corse balayent de leurs phares le mur du jardin. Qu’un passant surgisse et son ombre y est projetée, autant de fois qu’il y a de voitures.
Nous avons choisi de filmer ces ombres en plan fixe en laissant complètement hors champs le corps des marcheurs. De ce dispositif minimal, un mur, un banc, des ombres, surgit un ballet hypnotique de personnages d’une très grande précision. On a des pierres sous les yeux et on y voit passer ces joggers à la foulée aussi légère que leur ombre.

On s’aperçoit qu’on a rêvé le visage de ce petit monsieur plié sous le poids de son sac.

Ces présences fugitives, qui n’existent que dans les faisceaux mouvants des phares, sont insaisissables. Toujours elles nous échappent, mais toujours elles reviennent et nous happent, raison pour laquelle « Nous tournons en rond dans la nuit » est destiné à être
projeté en boucle sur les murs de la ville, spectacle toujours le même et toujours renouvelé.
Les rues alentour fournissent la bande son de ce film muet.